Revue Études internationales

Logo Études internationales

La première revue scientifique francophone
en études internationales

Numéros publiés

No 1, Volume 48, Mars 2017 - Décembre 2017

Quand la sécurité se conjugue au féminin

Sous la direction de : Stéfanie von Hlatky

Lien vers Érudit

Introduction :

Les femmes et la sécurité internationale : perspectives canadiennes

Stéfanie von Hlatky

L’identité du chercheur influence-t-elle les problématiques de recherche qu’il ou elle choisit ? Dans le cas des études féministes en Relations internationales, la réponse semble claire, car celles-ci passent par une critique des travaux des pèresfondateurs de la discipline. En effet, les approches dites traditionnelles des Relations internationales, par exemple le réalisme, l’institutionnalisme néolibéral ou, encore, l’analyse en politique étrangère, ont privilégié une vision statocentrée de la politique internationale. Les acteurs principaux des cas d’étude, c’est-à-dire les représentants de l’État ou des organisations internationales, sont majoritairement masculins et le rôle des femmes est généralement passé sous silence (Sjoberg 2015). Bien qu’il y ait une tendance croissante à parler des perspectives de genre dans le monde universitaire et politique (Cohn 2008) – sous la bannière du concept de gender mainstreaming–,cette tendance ne semble pas encore bénéficier d’une grande visibilité dans la discipline, qu’on prenne en exemple les catalogues des grandes presses universitaires (mis à part les collections spécialisées) ou, encore, les tables des matières des grandes revues[1]. Les travaux féministes et sur le genre sont souvent exclus des plateformes les plus influentes.

INTRODUCTION COMPLÈTE (pdf)

 


[1]. Si c’est le cas en Relations internationales, les études du développement ont mieux réussi à intégrer les perspectives de genre au sein de leurs débats intellectuels et de leurs programmes de recherche. 

Sommaire :

Maya Eichler

L'opération HONOUR en perspective : la politique changeante du genre dans les Forces armées canadiennes

Caroline Leprince

Obstacles à la collaboration civilo-militaire dans les zones de conflit. Quand les organisations se font la guerre

Gaëlle Rivard Piché

La contribution canadienne à la sécurité et à la stabilité en Haïti, 2004-2014

Leah Sarson

La spécialisation disciplinaire et professionnelle basée sur le genre en relations internationales

W. R. Nadège Compaoré

' Voici la jeune femme qui veut poser des questions ' Composer avec le genre et une positionnalité changeante durant l'enquête de terrain

Summary :

Maya Eichler

Operation HONOUR in Perspective: The Canadian Armed Forces' Changing Gender Policy

Caroline Leprince

Obstacles to Civil–Military Cooperation in Conflict Areas: When Organizations Go to War

Gaëlle Rivard Piché

The Canadian Contribution to Security and Stability in Haiti, 2004–2014

Leah Sarson

Gender-Based Disciplinary and Professional Specialization in International Relations

W. R. Nadège Compaoré

“Here's the young woman who wants to ask questions” Dealing with Gender and Shifting Positionality While Investigating in the Field

Tabla de contenido :

Maya Eichler

La operación HONOR en perspectiva : la política cambiante del género en las Fuerzas Armadas Canadienses

Caroline Leprince

Obstáculos en la colaboración civil y militar en las zonas de conflicto Cuando las organizaciones se hacen la guerra

Gaëlle Rivard Piché

La contribución canadiense a la seguridad y estabilidad de Haití, 2004-2014

Leah Sarson

La especialización disciplinaria y profesional basada en el género en relaciones internacionales

W. R. Nadège Compaoré

“Aquí está la joven que quiere hacer preguntas” Transigir con el género y un valor posicional cambiante durante la investigación de campo

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP). Tous droits réservés. © 2008-2009 Université Laval.

zone administrateur